JE MOBILISE LES RESSOURCES

MOBILISATION DES RESSOURCES POUR UN ETAT

les principales sources de financement sont les recettes fiscales et non fiscales, les revenus des placements, les emprunts publics sur le marché national et international et l’Aide Publique au Développement (Prêts et Dons). La coopération décentralisée en plein essor constitue une source supplémentaire de financement pour les collectivités territoriales décentralisées.

MOBILISATION DES RESSOURCES DANS LE SECTEUR PRIVE

 

Les ressources potentielles sont constituées de l’épargne des entreprises, du financement bancaire, des marchés financiers nationaux, régionaux et internationaux, de l’épargne des ménages et des associations en joint venture (IDE).

MOBILISATION DES RESSOURCES POUR LES MENAGES

les revenus du travail, les prestations sociales, les transferts de la diaspora, les revenus financiers et les emprunts auprès du secteur financier forment les principales sources de financement. Les mécanismes de mobilisation seront adaptés aux spécificités de chaque source de financement et de chaque acteur institutionnel.

MOBILISATION DES RESSOUCES POUR L'ETAT​

Pour l’Etat en particulier, la mobilisation efficace des ressources potentielles passera par :

(i) une politique fiscale adéquate ;

(ii) une stratégie appropriée d’accroissement des recettes non fiscales ;

(iii) une politique d’endettement ambitieuse mais prudente ;

(iv) l’amélioration de l’attrait des IDE ;

(v) un élargissement et une amélioration du partenariat pour l’APD.

1- Une politique fiscale adéquate​

Expression organisée de la solidarité nationale, la politique fiscale restera soumise au principe de la progressivité, mettant ainsi à contribution chaque citoyen en fonction de ses revenus. (Ceux qui ont reçu le plus de la nature ou de la collectivité contribuent davantage au maintien de celle-ci). Son principal axe sera l’élargissement de l’assiette fiscale par une fiscalité modérée, juste et équitable qui n’handicape pas le développement du secteur productif et l’épanouissement des ménages mais permet en même temps à l’Etat de remplir ses missions.

2- une stratégie appropriée d’accroissement des recettes non fiscales​

Pour accroître ses recettes non fiscales (royalties, rentes, redevances domaniales), l’Etat tablera essentiellement sur la mise en valeur des ressources naturelles du sol et du sous-sol.

3- une politique d’endettement ambitieuse mais prudente​

         Elle consistera à privilégier la mobilisation de l’épargne nationale et les emprunts sur les marchés nationaux et régionaux. La prudence sera observée dans l’endettement extérieur, à travers notamment une analyse systématique de la viabilité de la dette extérieure avant que ne soit contracté tout nouvel emprunt important. Bien que les marchés financiers internationaux offrent d’importantes possibilités de financement, le coût élevé du crédit et la dépendance qui peut résulter d’un endettement trop important incite à la prudence. La stratégie de gouvernance, le renforcement du processus démocratique, le développement des capacités d’exportation permettront d’améliorer l’accessibilité à ces marchés car, bien maîtrisés, ces emprunts peuvent produire un très grand effet de levier.

4- l’amélioration de l’attrait des IDE

           Malgré la crise financière internationale les opportunités d’attrait des capitaux étrangers demeurent réelles. La volonté des partenaires étrangers à venir investir au Cameroun demeure importante en raison de sa stabilité politique et sociale, de sa position géostratégique dans le Golfe de Guinée et des importantes réformes structurelles qui ont abouti à l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE. Déjà, plusieurs investisseurs originaires de pays différents ont manifesté leur intention d’investir au Cameroun dans divers secteurs tels que l’agro-industrie, l’industrie, les mines, le secteur rural. L’amélioration de l’attractivité du pays sera donc une quête permanente. L’amélioration des infrastructures, le partenariat efficace Etat / secteur privé, le renforcement de la gouvernance, du système judiciaire et de la sécurité des biens et personnes en seront les leviers principaux. Par ailleurs, l’accélération de l’intégration sous régionale contribuera à capitaliser les importantes possibilités qui se présentent pour le Cameroun. Elles portent notamment sur la mise en oeuvre des chantiers régionaux tels que la Transafricaine, les routes internationales, les interconnexions électriques. La proximité du grand marché Nigérian offre l’opportunité d’un important débouché facilement accessible pour l’implantation des industries au Cameroun.

5- un élargissement et une amélioration du partenariat pour l’APD.

          Sous toutes ses formes, la contribution de l’APD au financement de l’économie et au développement du pays a toujours été importante, notamment dans les secteurs sociaux et dans la réalisation des grands travaux d’infrastructures. Pour cette catégorie de ressources, l’accent sera mis, d’une part, comme mentionné dans la stratégie de partenariat, sur l’élargissement des partenaires et l’exploration de nouvelles formes de partenariat et d’autre part sur l’amélioration de l’efficacité de l’aide selon les termes de la Déclaration de Paris.

MOBILISATION DES RESSOUCES POUR LE SECTEUR PRIVE

Une meilleure mobilisation des sources de financement du secteur privé et des ménages requiert préalablement une amélioration en qualité et en quantité des financements possibles. Elle pose en particulier le problème de la productivité des entreprises et de la qualité du système bancaire, aussi bien dans sa couverture du territoire national que dans la diversification et la pertinence des services financiers proposés. La stratégie à mettre en oeuvre pour la mobilisation de l’épargne nationale consistera à améliorer sa collecte et à la rendre plus rentable. Elle comprend trois axes, à savoir la promotion des banques de proximité, des marchés financiers locaux et des institutions financières spécialisées. Une meilleure gouvernance d’entreprise favorisera la canalisation de cette épargne vers l’investissement productif.

1. Les banques de proximité ​

L’implantation des banques dans les grands centres urbains et les conditions d’ouverture d’un compte limitent l’accès de petits épargnants au secteur financier structuré. Ces facteurs favorisent le développement de la finance informelle qui assure un meilleur quadrillage du territoire, mais souffre d’importantes insuffisances telles que le manque de professionnalisme, la faible pérennité de l’activité, un mode de gestion opaque, un excès de concentration sur les mêmes segments de marché suscitant une concurrence corrosive et une mauvaise canalisation des flux financiers. La stratégie consistera à mieux les encadrer par un dispositif institutionnel adapté et à répartir les segments de marché de manière à élargir la base géographique et sectorielle de leurs activités. Le système sera alors encadré par des institutions faîtières pour :

(i) fédérer des initiatives coopératives collectant des ressources de groupes d’opérateurs organisées (GIC, coopératives, etc.);
(ii) encadrer les multiples associations mutualistes qu’on retrouve aussi bien au sein de l’administration que dans les autres secteurs.

2. les marchés financiers locaux

La bourse nationale des valeurs mobilières est importante pour attirer les capitaux privés notamment étrangers, et permet de collecter l’épargne longue pour l’orienter directement vers le financement des investissements à moyen et long terme. De plus, elle permet aux entreprises de renforcer leurs fonds propres par appel public à l’épargne, ce qui les met à l’abri de la rigidité des banques classiques. La stratégie de mobilisation de cette source de financement s’élargira aux marchés de la sous-région, en s’appuyant notamment sur les institutions de financement du développement.

3. Les institutions financières spécialisées

          L’amplitude du domaine du crédit, la diversification des catégories socioprofessionnelles qui ont des besoins de financement, la nécessité de mettre au point des techniques de plus en plus élaborées et mieux adaptées entraînent la nécessité de créer ou de favoriser des circuits parallèles ou complémentaires aux Banques. Aussi la stratégie de financement devrait s’appuyer sur la mise en place de nouvelles institutions spécialisées, comme par exemple :
– un Crédit National, chargé de gérer les emprunts extérieurs de l’Etat et d’accorder des prêts sur le plan local au compte de l’Etat ;
– une Caisse Nationale des marchés de l’Etat dont le rôle serait d’intervenir dans le financement des marchés publics et ;
– la Caisse des Dépôts et des Consignations, déjà en cours de création.

4. Les ressources de la diaspora ​

          L’amplitude du domaine du crédit, la diversification des catégories socioprofessionnelles qui ont des besoins de financement, la nécessité de mettre au point des techniques de plus en plus élaborées et mieux adaptées entraînent la nécessité de créer ou de favoriser des circuits parallèles ou complémentaires aux Banques. Aussi la stratégie de financement devrait s’appuyer sur la mise en place de nouvelles institutions spécialisées, comme par exemple :
– un Crédit National, chargé de gérer les emprunts extérieurs de l’Etat et d’accorder des prêts sur le plan local au compte de l’Etat ;
– une Caisse Nationale des marchés de l’Etat dont le rôle serait d’intervenir dans le financement des marchés publics et ;
– la Caisse des Dépôts et des Consignations, déjà en cours de création.

MOBILISATION DES RESSOUCES POUR LES START-UPS

#1 Gardez un œil sur les campagnes des grandes marques

#3 Recherchez des fonds universitaires

#5 Obtenez le financement pour l’équipement de bureau

#7 Échangez vos services contre une aide de bureau

#9 Demandez une aide locale

#11 Financement gouvernemental

#13 Commencez un projet en parallèle

#15 Réduisez le luxe

#17 Vous avez une grande maison ? Laissez-vous aller !

#19 Aide au travail indépendant

#2 Gagnez des concours startups

#4 Négociez une avance d’un client (pré-vendre)

#6 Appliquez la politique de rémunération au travail

#8 Crowdfunding

#10 Testez votre idée d’entreprise sur les médias sociaux

#12 Créez un contenu intéressant

#14 Obtenez un financement comme cadeau d’anniversaire, littéralement

#16 Vendez le matériel complémentaire

#18 Deuxième hypothèque

#20 Prêts en ligne