Les femmes, en Afrique, sont des agents économiques très dynamiques, plus que partout
ailleurs dans le monde. Elles effectuent la majorité des activités agricoles, détiennent le tiers
de l’ensemble des entreprises et représentent, dans certains pays, jusqu’à 70 % des employés.
Au-delà de leurs activités génératrices de revenus, elles sont les principaux leviers de
l’économie domestique et du bien-être familial, et jouent un rôle absolument indispensable. Et
pourtant, sur l’ensemble du continent africain, les femmes se heurtent à toute une série
d’obstacles qui entravent la réalisation de leur plein potentiel, allant de pratiques culturelles
restrictives et de lois discriminatoires à des marchés du travail très segmentés…

Impact Doing Business In Africa​

« Doing Business in Africa » met à votre disposition toutes les informations sur les
programmes, opportunités et initiatives portées par les entités privées publiques et privées en
faveur des femmes entrepreneures.

FORMATION

         Conscient de ce que l’activité entrepreneuriale ne soit pas le fruit du hasard, « Doing
Business in Africa » offrent aux femmes des programmes continus de formation dans les
domaines diversifiées et variés. L’objectif étant le renforcement des capacités
entrepreneuriales et managériales des femmes propriétaires dirigeantes. Au-delà du
développement de l’esprit entrepreneurial, il est aussi et surtout question de faciliter
l’intégration des TIC et de ses débouchés dans l’optique de tirer au mieux profit de
l’émergence sans cesse grandissante de l’économie numérique.

FORMALISATION

           En Afrique centrale, le Cameroun est certainement hors pair avec 31 % des entreprises
appartenant à des femmes, car d’autres pays de cette sous-région comptent moins de 10%
des entreprises ayant une participation majoritaire féminine. En Afrique de l’Est,
Madagascar et l’Éthiopie ouvrent la voie à environ 20 % des entreprises appartenant à des
femmes. L’Afrique australe possède la plus forte moyenne sous régionale non pondérée
parmi toutes les sous-régions. L’île Maurice est le seul pays où la propriété féminine est
inférieure à 10%. Enfin, l’Afrique de l’Ouest est en moyenne légèrement en avance sur
l’Afrique centrale et orientale. Le Bénin et la Côte d’Ivoire rapportent plus de 20 % des
entreprises ayant des compétences féminines. Le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le
Niger et la Sierra Leone déclarent moins de 10 % de la propriété féminine des entreprises
formelles. Enfin, Sur le plan négatif, le Mali a connu une diminution de 40% de la
participation des femmes entre 2010 et 2016 ainsi que la RD Congo avec une baisse de
22%.

RESEAUTAGE

            A travers cette plateforme, nous entendons contribuer au développement de l’entrepreneuriat
féminin en Afrique. En donnant l’opportunité aux femmes de partager les expériences, de
mutualiser les compétences et les savoirs faires pour bénéficier et exploiter de façon optimal
les opportunités d’affaires présentes sur le continent et ailleurs. C’est aussi le lieu de
développement des partenariats d’affaires et d’accroissement de la visibilité des initiatives
privées individuelles portées par les femmes